Qui sommes-nous ?

L’ABMB est animée par différents objectifs :

 

  1. Elle souhaite rassembler tous les intervenants en Bourse belge :
    • En étant un lieu de rencontre permettant aux intervenants des marchés boursiers de mieux se connaître et d’approfondir leurs connaissances en fonction des thèmes abordés par l’Association ;
    • En permettant une concertation afin de mieux déterminer les besoins et les enjeux du secteur.
  2. Elle défend les intérêts des intermédiaires financiers :
    • En étant leur interlocuteur auprès des différentes autorités ;
    • En veillant au respect de la spécificité des intermédiaires belges et à leurs besoins.
  3.  Elle tend à promouvoir la Bourse et le capital à risque.

Historique

L’Association belge des Membres de la Bourse a été constituée en juin 1995, sous l’impulsion du Baron Michel de Villenfagne de Vogelsanck et de Monsieur Herman De Decker, par un ensemble d’agents de change précédemment regroupés au sein de l’ « Association des Jeunes Agents de change de Belgique » et de la « Beroepsvereniging van effectenmakelaars bij de Beurs van Antwerpen ».

En 1996, les statuts ont été modifiés afin de permettre aux autres intermédiaires financiers (établissements de crédit) membres de la Bourse de Bruxelles de rejoindre l’Association.

Depuis 2002, les entreprises de marché agréées peuvent devenir membre adhérent de l’Association.

En mars 2003, l’ABMB a contribué à la création de Febelfin avec quatre autres associations : l’Union Professionnelle du Crédit (UPC/BVK), la Belgian Asset Managers Association (BEAMA), l’Association Belge de Leasing (BLV/ABL) et l’Association belge des Banques et des Sociétés de Bourse (ABB/ BVB).

En 2005, l’ABMB a fusionné avec l’Association belge des Banques (fondée en 1936) afin de créer l’Association belge des Banques et des Sociétés de Bourse. Cette dernière a pour objectif de défendre le secteur dans son ensemble. Cependant, des différences de statuts s’observent entre les deux associations, chacune ayant des particularités liées soit aux banques, soit aux sociétés de bourse. Pour cette raison, l’ABMB a pu conserver des compétences spécifiques. Ainsi, elle est plus particulièrement chargée :

  • Du suivi de la Commission Paritaire 309.
  • De la participation des sociétés de bourse au Fonds de protection des dépôts et instruments financiers.
  • De la participation des sociétés de bourse à Ombudsfin.

A qui nous adressons-nous ?

L’Association Belge des Membres de la Bourse s’adresse aux sociétés de bourse.

Les sociétés de bourse sont définies comme des entreprises d’investissement de droit belge ou de droit étranger dont l’activité consiste notamment à fournir :

  • Des services d’investissement, c’est-à-dire :
    • La réception et la transmission d’ordres portant sur un ou plusieurs instruments financiers, en ce compris la mise en rapport de deux ou plusieurs investisseurs permettant ainsi la réalisation, entre ces investisseurs, d’une opération ;
    • L’exécution d’ordres au nom de clients ;
    • La négociation pour compte propre
    • La gestion de portefeuille ;
    • Le conseil en investissement ;
    • La prise ferme d’instruments financiers et/ou le placement d’instruments financiers avec engagement ferme ;
    • Le placement d’instruments financiers sans engagement ferme ;
    • L’exploitation d’un système multilatéral de négociations.

Et/ou

  • Des services auxiliaires consistant dans :
    • La conservation et l’administration d’instruments financiers pour le compte de clients, y compris la garde et les services connexes, comme la gestion de trésorerie/de garanties ;
    • L’octroi d’un crédit ou d’un prêt à un investisseur pour lui permettre d’effectuer une transaction sur un ou plusieurs instruments financiers, dans laquelle intervient l’entreprise qui octroie le crédit ou le prêt ;
    • Le conseil aux entreprises en matière de structure du capital, de stratégie industrielle et de questions connexes ; le conseil et les services en matière de fusions et de rachats d’entreprises ;
    • Les services de change lorsque ces services sont liés à la fourniture de services d’investissement ;
    • La recherche en investissement et l’analyse financière ou toute autre forme de recommandation générale concernant les transactions sur instruments financiers ;
    • Les services liés à la prise ferme.

Les sociétés de bourse sont soumises à un contrôle prudentiel. Celui-ci permet de veiller à la solidité financière des sociétés de bourse et à la solidité financière du système financier dans son ensemble. Ce contrôle est exercé par la Banque nationale de Belgique.

La résolution d’une société de bourse vise, quant à elle, à mettre en œuvre la liquidation ordonnée de la société de bourse à l’aide de pouvoirs spécifiques attribués à l’autorité de résolution, la Banque nationale de Belgique (et ce, lorsque la société de bourse est défaillante ou susceptible de le devenir, qu’il n’existe pas de solution alternative par un financement du secteur privé et que cela est nécessaire au regard de l’intérêt général).

Concernant le respect des règles de conduite, les sociétés de bourse sont soumises au contrôle de l’Autorité des services et des marchés financiers (FSMA).